Hello Jonesie – L’american dream à la française

07/11/2016

hello jonesie

Une Américaine à Paris

J’ai rencontré Amy, la créatrice d’Hello Jonesie au détour d’un atelier qu’elle animait à l’Effet Canopée à Lyon. Avant même d’en savoir plus sur ses créations, j’ai découvert un big smile, des yeux qui pétillent, une aura cool et un léger accent américain à craquer.

Elle animait un atelier broderie sur tee-shirt. Le concept ? Tu choisis ton motif ou ton mot, et bim : en deux temps, trois mouvements tu te retrouves avec des aiguilles, du fil, et des conseils pour réussir ton œuvre. Je me souviens avoir trouvé l’idée géniale et m’être abonnée à ses réseaux sociaux pour suivre ses nouveautés.

Lorsque j’ai su que j’allais pouvoir l’interviewer, c’était un peu la pression : est ce qu’elle va se souvenir de moi ? Est ce que je vais être assez cool pour elle ? Je mourrais d’envie d’en savoir plus sur son parcours d’entrepreneuse créative, domaine qui me fascine et me passionne. Au bout de 10 secondes de conversation, son sourire débarque et la pression tombe alors qu’elle me raconte son histoire.

hello jonesie

Spoiler alert : son parcours donne des ailes.

Tout a débuté aux USA. Dans le Tennessee pour être plus précise. Un lycée où elle se spécialise dans les arts, deux ans à Chicago en école d’art où elle apprend entre autres la broderie, le tricot, le management d’art et d’artistes, puis une business school. Elle y continue son apprentissage du français, « plus beau que l’espagnol », et part 5 semaines à Paris avec l’école. Et c’est là que tout se déclenche : une belle rencontre qui lui permet de revenir en stage de 6 mois dans une résidence d’artiste où elle touchera un peu à tout.

Lors de son stage, c’est désormais officiel : Paris et elle, c’est le début d’une belle histoire d’amour. Elle fera tout pour poursuivre son histoire : elle continue ses études en France, avec une alternance et tout le tralala. Et pendant ce temps, devine ce qu’elle fait pour s’amuser et faire plaisir à ses potes ? De la broderie.

hello jonesie

De la création de la marque à la success story

Alors qu’elle finit ses études en 2015, elle réalise son mémoire sur le financement participatif. Pas flemmarde, elle se dit que la meilleure façon de le comprendre, c’est encore de lancer une campagne elle-même. Que ça. Elle ne se creusera pas la tête longtemps pour trouver son projet : la broderie sur teeshirt ! Ses potes adorent, ça l’amuse et lui permet de faire éclater sa créativité (qui ne demande que ça), pourquoi ne pas se lancer la-dedans ?

Il lui faut une marque. Un truc cool. Spontanément, le surnom que son père lui donnait petite lui revient : Jonesie (à prononcer Djonesie). Hello Jonesie prit alors progressivement forme et devint une marque fun, colorée, graphique, qui ne se prend pas au sérieux, tout en étant très pro. Un peu à son image, au final.

La campagne de crowdfunding réussie (elle récolte 3700€ en seulement 40 jours, avec un objectif fixé à 3000€), c’est le début de l’aventure avec les contreparties proposées qu’il faut broder. C’est ainsi que certains ont reçu un teeshirt « brodé main dans le parc » ou bien « brodé main dans le train » ou encore « brodé main dans mon atelier »… C’est ce qu’elle aime avec Hello Jonesie : la possibilité de travailler de n’importe où, et de toujours proposer un produit de qualité réalisé avec beaucoup d’amour et de soin.

Alors qu’elle me raconte son histoire, je me perds dans mes pensées. En fait, ce serait si simple que ça de créer sa marque, un univers, son métier ? A l’écouter, il semblerait que le destin soit de son côté depuis le départ, et que tout soit une succession de coups de bol. Mais je ne suis pas dupe : si tu veux mon avis, nous avons affaire à une femme aussi talentueuse que brillante.

hello jonesie

Un futur fun et coloré : qui pourra l’arrêter ?

Certainement pas moi en tout cas. Entre les ateliers qu’elle anime sur Paris, les collaborations sur des collections capsules (notamment avec le Slip Français et Adidas, excusez-moi du peu), ses créations et les commandes personnalisées provenant de son site web (qui a fêté ses 1 an en août !), l’aventure est partie pour durer.

La collaboration avec l’e-shop Parfaites, portée par l’incroyable Bérengère Krief

hello jonesie

Sur le ton de la confidence, elle m’apprend qu’elle a de nouveaux projets top secrets à venir. J’ai le droit de te raconter les pins et fanions, et un univers qu’elle créera de ses mains et qui sera à découvrir dans les mois à venir.

Pendant qu’elle me raconte ses projets, j’admire la sérénité avec laquelle elle envisage son futur et suis inspirée par sa vision : elle part à la conquête de Paris, et, à moyen terme, elle se voit à la tête de son équipe. Aussi simple que ça. Et si ça ne marche pas ? Ca n’a pas l’air de l’effrayer.

Au contraire. Elle se dit qu’elle aura essayé, c’est tout. Vraiment inspirante notre créatrice, je te le dis. Quand elle réfléchit à la vie qu’elle mène, elle réalise tout ce qu’elle a accompli et avoue « halluciner un peu ». Si on lui avait dit, il y a quelques années, qu’elle vivrait à Paris et qu’elle aurait créé sa propre marque, elle n’y aurait probablement jamais cru.

hello jonesie

Découvrir l’univers Hello Jonesie à Paris

Je profite de l’occasion pour lui demander ses bons plans Parisiens : où trouve-t-elle l’inspiration ?

Pour prendre un café : Maison Plisson / Paris 3ème, pose idéale en terrasse lors de sessions shopping dans le quartier (chez Merci http://www.merci-merci.com/fr/ et Rougier & Plé pour ses fournitures).

Pour un déjeuner en bonne compagnie : Myrthe, Paris 10ème (http://www.myrtheparis.fr/), son point de retrait parisien pour Hello Jonesie. Elle y adore les filles qui y servent des sandwichs et autres plats faits maison et la petite épicerie avec ses produits sélectionnés avec soin.

Pour un peu de shopping : Chez Fleux, Paris 4ème, son spot à cadeau préféré, où « il y en a pour tous les goûts et tous les prix ». De manière plus éphémère, ce sera le camion & tricycle de Noir Gaazol (http://noirgaazol.com/) qui bouge un peu partout à Paris et en France, où on peut retrouver (entre autres) des pins Hello Jonesie.

Pour sortir boire un verre : Elle porte dans son coeur le bord du Canal St Martin ainsi que les parties de molkky  au bord du canal de l’ourcq. Tu peux également la retrouver en terrasse avec ses potes en after work vers Etienne Marcel ou bien à la recherche de la meilleure happy hour vers Arts & Métiers. Enfin, son adresse pour les débuts de mois, c’est le rooftop bar Cocktail 43 à Saint Michel où elle adore cette vue incroyable sur Paris : on y admire tous les toits et on peut s’y installer été comme hiver.

hello jonesie

Des artistes/créateurs qui l’inspirent :

La broderie toute fine et délicate de Caroline Hecht (http://carolinehecht.tumblr.com/) ainsi que les impressions colorées de Léa Maupetit  http://leamaupetit.fr/ – dont elle a fait l’acquisition pour son chez elle ! Enfin, deux créatrices qui sont également ses amies : Julie de YAY – You Are Young et Delphine de Maradji. Deux vraies businesswomen de talent qui lui apportent beaucoup et l’inspirent au quotidien !

Site : https://hellojonesie.com/

Facebook : Hello Jonesie

Instagram : Hello Jonesie

Crédits photo :

Andréa Delétang (http://www.andreadeletang.com/)

Renée Koo Studio (http://reneekoo.com/)

hello jonesie

Je veux voir ça demain

3

Par Camille Tisseyre

6 articles

"On devrait toujours être légèrement improbable""

share

random

prev

next