Da Chick – Reine du disco

17/11/2016

Da Chick

Guys, je vous préviens tout de suite mais tout de suite. Da Chick, c’est genre l’un des trois meilleurs concerts de 2016 que j’ai pu voir (les festivals ça ne compte pas).

Da Chick c’est Teresa de Sousa, une petite pépite lisboète. Une pépite disco-funk, son premier album, Chick to Chick, est sorti en juin 2015 sous le label de Discotexas.

C’est vrai qu’aujourd’hui plus personne ne fait de disco. C’est plus de la pop, de l’électro, du rap ou encore des OMNI mais jamais de disco.

Du coup, quelle surprise lorsque j’ai écouté Da Chick pour la première fois, les fesses vissées sur ma chaise de bureau. Je me suis trémoussée d’un coup ! Teresa, cette portugaise de 27 ans qui a fait de ce genre mal aimé de notre génération (hormis en soirée) son univers à part entière.

Je sais, quand on pense au “disco”, on pense automatiquement aux 70’s, les pantalons pattes d’eph’, les boules à facettes et les paillettes. On pense aussi aux quelques noms qui flirtent avec l’été comme Earth, Wind & Fire, Donna Summer ou KC and the Sunshine Band.

Chick To Chick, c’est des paroles anglophones hyper entrainantes et rythmées de synthés super cosmiques. Donc là aucune mais aucune excuse pour ne pas bouger, groover dans la nuit. Autant vous dire que je l’attendais avec impatience son concert au MaMA Festival !

Teresa est bercée par la musique et les voyages depuis sa plus tendre enfance. Au travers de sa voix, la Lisboète nous amène dans les 70’s pour le bonheur des aficionados nés quelques décennies trop tard (on se comprend). Heureusement, grand oui, le funk a fini par toucher cette punchy Chick portugaise.

Enfin c’est surtout le Funk qui l’a appelé (référence à son chouette titre « Funk Call »). Le funk l’a appelé pour la première fois vers 2012. A l’époque elle commençait pas mal à faire de hip-hop, du rap ou encore de l’electro, et avec le temps elle s’est tout naturellement dirigé vers la funk.

Vous l’aurez compris, Da Chick est une chanteuse, une “party-animal” portugaise. Elle est entourée d’un groupe qui l’accompagne avec brio en live. Disco, Synth-Pop, Funk, Hip-Hop, tous les ingrédients du bonheur pour que l’on danse comme jamais sur les pistes. Autant vous dire que le 12 octobre dernier lors de son concert au Divan du Monde, le dancefloor était ambiancé, on dansait comme si le lendemain n’existait pas.

Ne vous y méprenez pas, Da Chick vit vraiment 70’s/80’s américaines, elle ne fait pas que de s’en inspirer. Avec son style, sa voix et ses acolytes venu tout droit sortis de la série The Get Down, Da Chick nous plonge dans le passé tout en donnant cette touche de modernité et c’est ce qui donne cette énergie particulièrement authentique à sa musique.

Tenez-vous informer sur les internet car c’est une petite bombe musicale qui va déferlée en Europe très très vite !

Facebook : Da Chick

Da chick Da chick

Je veux voir ça demain

3

Par Canelle Conte

59 articles

"Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?"

share

random

prev

next