Maria Ke Fisherman – La chaleur venue d’Espagne

08/03/2017

Commençons par le commencement : Maria ke Fisherman est une marque de mode espagnole, fondée en 2011 à Madrid par le tandem Maria Lemus et Victor Alfonso, deux créateurs qui travaillent ensemble depuis 2009.

Puisant leur inspiration dans la techno, la science-fiction et la culture japonaise, cette combinaison surprenante offre des pièces esthétiques et complètement urbaines. La collection Printemps/Été 2017 se vend actuellement à Los Angeles, New York, Rome ou encore Melbourne.

Maria ke Fisherman a par ailleurs remporté le concours Who’s on Next 2014 de Vogue, qui récompense les nouveaux talents dans le domaine de la mode. Dès lors, les créations ont gagné une reconnaissance mondiale en ancrant davantage leur style unique.

Dernièrement, la marque a présenté sa dernière collection lors de la Fashion Week de Madrid, qui accueille des créateurs de monde entier et offre la possibilité aux jeunes créateurs espagnols de briller sur la scène internationale.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que chaque année, la marque se renouvelle et passe par tous les horizons : destroy glamour et futuriste pour la collection Printemps-Été cette année, chic géométrique sentant bon la plage pour l’année précédente, look kawaii en 2015 … Ils ont de l’imagination à revendre et nous en font profiter !

La signature futuriste et japonaise est toujours au top, passant du punk à l’écolière, puis au retro chic pour Automne Hiver 2016. Enfin, avant cela, nous avions droit à des anges de la rue, qui abordaient des looks plus sportifs et affichaient une nonchalance assumée.

Entre noir et blanc, rouge, rose, orange ou encore vert, Maria ke Fisherman fait le tour des nuances et crée un univers bien à elle, exceptionnel et inimitable. Pour citer ses termes, « God is on the road » et ses pièces sont « Made in Heaven ». Yep buddy.

Site : www.mariakefisherman.com

Instagram : mariakefisherman

Facebook : Maria Ke Fisherman

Je veux voir ça demain

1

Par Julia Percheron

16 articles

"1 page de contraintes pour 99 autres de liberté"

share

random

prev

next