Adryiano – L’amour de la House

29/03/2017

Artiste issu d’une scène Berlinoise où le talent prolifère, Adryiano fait partie des travailleurs acharnés. Personnage productif oscillant entre house et techno, la palette de l’artiste est relativement étendue.

Non loin de la techno classique et industrielle de Berlin, il s’est peu à peu orienté vers un créneau similaire à celui de pointures comme Detroit Swindle, Mall Grab ou encore Entro Senestre.

Fondateur du label Cestraw, membre de Wax Classic et Soul Notes Music, le Berlinois a déjà, depuis 2012, 5 Ep’s au compteur. L’Allemand se fait connaître et explose avec son titre « On my Side » sorti en 2013, qui a atteint le million de vues en début d’année.

Un son à tendance Deep House qui est devenu un véritable hymne à la bonne humeur !

En janvier dernier, l’année commence même très bien pour lui, car il se classe dans le « top 10 du mois » de Resident Advisor avec son titre Oscal également devenu culte.

Pour vous donner une petite idée de la polyvalence du bonhomme, son dernier EP en date Abyssum Tenebris, reflète un penchant plus « acidulé » mais toujours aussi subtil de sa musique.

Avec des titres comme Brykk, qu’il a posé sur l’EP Quite Good Tracks Vol. 1 (Cestraw), il arrive à marquer une troublante homogénéité entre la douceur de la house et un côté ténébreux de la techno.

Pour les amoureux de house, nous avons également le plaisir de vous annoncer la grande première de La Salopette en club ! Ce vendredi 31 Mars, c’est donc Adryiano qui investit le club lyonnais La Machinerie. Rassurez-vous, il ne sera pas seul !

Une programmation alléchante étant donné qu’il sera aux côtés de Limon, notre pépite Grenobloise au groove ensoleillé et d’un grand nom de la culture Parisienne actuelle, Le Loup, qui s’inspire de différentes les facettes de la musique house pour créer son propre son. On vous attend nombreux !

Event Imagine* x La Salopette // Le Loup – Adryiano – Limon

Facebook : Adryiano

SoundCloud : Adryiano

Je veux voir ça demain

1

Par arthur-b

12 articles

"" Il était le dernier d'une espèce : trop bizarre pour vivre mais trop rare pour mourir ..."

share

random

prev

next