Rémy Baudequin

14/04/2016

Pour Rémy Baudequin pas besoin de Smartphone, d’appareil photo numérique ou d’Instagram pour faire des photos ultra originales aux effets surprenants. Il enfile les bretelles de la Salopette à l’ancienne !

L’homme arrive à l’heure dans un petit café cosy du 11ème arrondissement de Paris. Barbe rousse, chevelure argentée, grand sourire, avec Rémy Baudequin on est tout de suite à l’aise. Il pousse sa chaise et sort son vieux MacBook « car le sien l’a lâché ». Finalement installés, la spontanéité prend vite le dessus sur les questions prévues.

« J’ai pris l’argentique de mon père et je ne l’ai plus lâché depuis » explique fièrement Rémy. Petit, il voulait réaliser des films. Faute de caméras à la maison, l’appareil photo raconte tout aussi bien les histoires.

A 34 ans, le personnage aux cheveux blancs nous embarque dans son univers au graphisme décalé avec son fidèle argentique. Tous les effets sur ses photos sont réalisés au moment de la prise. A défaut d’Instagram, ce sont les filtres trouvés dans la « sacoche hippie » de son père qui crée les couleurs, la lumière, les défauts qui font la particularité de certains de ses clichés. L’artiste a débuté en prenant des photos de ses amis en concert, où il était obligé de travailler avec une lumière qu’il ne contrôlait pas : « c’est à ce moment là que j’ai le plus appris ». Petit à petit, l’oiseau fait son nid.

Les filtres de papa, la réutilisation des pellicules pour transposer les prises apparaissent dans ces clichés. « J’ai essayé de passer au numérique mais l’image est trop propre. J’aime les choses un peu abîmées » avoue-t-il tout sourire. Rémy va jusqu’à détériorer volontairement sa pellicule. Certaines photos qu’il a réalisées lors d’un voyage à Los Angeles sont par exemple restées trop longtemps dans les produits chimiques… La formule est gagnante !

Aujourd’hui, pas de projet précis. Il va spontanément où la vie l’amène. Son dernier travail ? La capture d’un prototype de vêtement qui change de forme en fonction de votre personnalité en se basant sur votre profil sur les réseaux sociaux. A l’image de son photographe, les clichés sont délirants.

Site web : http://remybaudequin.com/

Facebook : https://www.facebook.com/RemyBaudequinPictures/?fref=ts

Twitter : https://twitter.com/RemyBaudequin

Tumblr : http://remybaudequin.tumblr.com/

Je veux voir ça demain

11

Par La Salopette

285 articles

"Tout ce qui est ici aujourd'hui, peut être partout demain"

share

random

prev

next