Marylou Faure – Couleurs pop et fauvisme 80’s

20/05/2016

Après des études à Paris et un Master en Direction Artistique et Art Graphique en poche, Marylou Faure a traversé la Manche : direction Londres, sa ville de cœur. Il aura fallu plusieurs stages et un passage en tant qu’illustratrice dans une agence créative pour enfin trouver un style graphique qui lui correspond. A partir de là, la machine est lancée : Marylou se lance en Freelance, et laisse son imagination diriger sa palette.

L’un de ses projets fondateurs est sans aucun doute Ultimate Summer. Alors qu’elle passe l’été 2014 au bord d’une piscine dans le sud de la France, l’artiste s’ennuie. Elle a encore du mal, à cette époque, à trouver un style bien à elle. C’est en demandant à ses proches ce qui pour eux incarne le mieux l’été que naît cette série d’illustrations, où sa patte se révèle. Tongs, huile de monoï et cornets de glace sont représentés tout en couleurs acidulées et formes arrondies.

Des aplats chromatiques, des formes pleines et rebondies et une lumière éblouissante habitent les œuvres de Marylou Faure. Parmi ses illustrateurs préférés, elle évoque Hattie Stewart, Malika Favre ou Parra. Mais pour celle qui cite « La Danse » de Matisse comme son tableau favori, ce sont également les grands du fauvisme, du surréalisme et du Pop-art qui sont une source inépuisable d’inspiration. De Picasso à David Hockney en passant par Gauguin les clins d’œil ne manquent pas, que ce soit dans les couleurs, les abstractions géométriques ou la représentation du corps féminin.

Un corps féminin qui trouve sous son crayon toute sa plénitude. Nonchalantes et pulpeuses, arborant fièrement des formes harmonieuses et généreuses, elles semblent se laisser langoureusement dessiner. Il faut dire que le style de Marylou Faure se prête tout particulièrement à ce sujet d’étude, avec ses arrondis et ses reliefs sphériques. Tout est aussi brillant qu’une confiserie enrobée dans son papier bariolé, réfléchissant les rayons d’un soleil estival. Des œuvres qui donnent envie de se laisser aller, de s’allonger dans un parc et d’écouter des vieux tubes des années 80.

Elle travaille aujourd’hui pour de nombreux supports, digitaux ou papier – magazines comme The Debrief ou Paulette, illustration d’applications mobiles… Mais ces commandes ne l’empêchent pas de continuer ses propres projets à côté. Avec une amie qui s’occupe de la partie texte, elle s’attache en ce moment à illustrer un livre pour enfants qui, une fois terminé, devra encore convaincre les maisons d’édition. Il est cependant difficile d’imaginer comment quiconque pourrait ne pas tomber sous le charme de ses dessins lumineux et pétillants !

Retrouvez Marylou Faure sur Behance, Facebook ainsi que sur son propre site, et sur la galerie WAIT!, où vous pouvez shopper toutes ses créations.

Je veux voir ça demain

9

Par Coline Renuy‏

15 articles

""

share

random

prev

next