CHUFY – L’art en diagonale

05/08/2016

L’art de Chufy est un savant mélange entre figuration et abstraction, la recherche d’un certain équilibre visuel. Trames obsédantes de ses compositions, les lignes anguleuses et le motif damier. « C’est pour moi la parfaite représentation de cet équilibre, il est le contraste égal entre les noirs et les blancs. Je cherche à mettre en volume le support grâce à la perspective, en jouant sur les différentes dimensions », résume-t-il.

L’artiste de 21 ans, genevois d’origine, s’est expatrié à Lyon pour suivre des études de design graphique. Très vite, il se prend d’affection pour cette ville où règne une énorme effervescence artistique. Pourtant originaire de la « campagne profonde » comme il le dit si bien, Chufy développe une fascination pour la géométrie de l’architecture industrielle. Sa démarche ? Donner une vocation esthétique aux objets conçus pour répondre à des critères techniques, et non à des critères de beauté.

Revendiquant l’influence du constructivisme, du futurisme, de l’Art Optique de Victor Vasarely en passant par le cubisme de Braque, Chufy est inspiré par des noms actuels comme Nelio ou Felipe Pantone.

Quand les mathématiques s’en mêlent

Dans sa démarche créative, notre artiste se base sur une collection d’images issue de l’univers industriel. Prenant comme point de départ un élément remarquable (rampe d’escalier, tuyau biscornu…), Chufy calcule son tableau en alliant imagination et perspective. Quel rapport avec l’arithmétique, me direz-vous ? « Je compare souvent mon art aux mathématiques, car lors d’une création, je pars de deux points de fuite qui me permettent de jouer avec la taille des éléments, la distance, les plans. Je crée quelque chose en respectant une règle, mais en ayant une infinité de compositions possibles. »

D’abord adepte de Posca sur papier, Chufy se sent vite limité en terme de couleurs. Il se tourne alors vers la peinture acrylique et part à la recherche du support idéal : le bois. Sa surface lisse se marie à merveille avec le scotch qu’il utilise pour dessiner ses lignes, zone après zone.

Polyvalent, il affectionne aussi la toile, qu’il monte lui-même sur châssis, et réalise ses sérigraphies dans son atelier. « J’accorde une grande importance au fait de faire les choses soi-même. Le bonheur n’est que multiplié quand on créée de A à Z. » On ne peut que lui donner raison.

Chufy peint aussi à grande échelle. Avec le mur comme un nouveau support de création, il graffe dans les friches et lieux abandonnés. En février 2016, il pose sa griffe en plein cœur de la ville, sur la façade de la Taverne Gutenberg pour l’exposition « L’Hybride ».

Collaborer pour mieux créer

Avide autant que nous d’un « bouillonnement créatif », le jeune artiste rejoint le collectif OV-UOYOV, groupe d’amis avec qui il dessine de 2012 à 2015. Il prend ainsi goût à l’art collaboratif, qui lui permet à la fois de prendre du recul et de ne pas se cantonner dans son propre style pictural.

Et c’est en 2014 que Chufy rencontre le génial Kesadi lors de l’évènement Secret Walls. Quelques peintures plus tard, la connexion est faite. Leurs styles diamétralement opposés font la force de leur collaboration, dont le point culminant sera l’exposition en duo à la Galerie SBK.

Depuis peu, on observe chez notre artiste un retour vers la figuration, notamment grâce à son goût pour les paysages industriels, auxquels il cherche à inclure ses motifs abstraits : « J’aime me dire que des rayures hors contexte ne sont que des rayures et que de rayures, une fois contextualisées, peuvent devenir un passage piéton ou la façade de bâtiment. » Dans la même veine, son projet Vénus mélange formes agressives et femmes nues : impliqué dans la lutte contre le cancer du sein, il symbolise ainsi la puissance et le courage des malades dans leur lutte.

Interpréter, se balader, se perdre dans le décor : c’est justement là que Chufy veut vous emmener. Que se passe-t-il derrière cette porte ? Derrière ce mur ? Si ses œuvres vous déstabilisent, c’est normal : voyez dans ces formes ce que vous voulez y voir.

Où le voir ?

– Août 2016 : Art by Friend @Fête de Genève

Retrouve l’univers de Chufy sur sa page Facebook 

Et son portfolio : http://cargocollective.com/chufy

Je veux voir ça demain

10

Par anne

25 articles

"En ski nautique derrière le Titanic / C'est fantastique ça plane pour nous comme pour Be..."

share

random

prev

next