Barbagallo – La pop-folk qui donne envie de s’échapper

19/08/2016

Vous l’aurez bien compris, la pop française fait son grand retour depuis quelques temps après Fauve, La Femme, Julien Doré, on découvre et on aime Bagarre, The Pirouettes, Flavien Berger. Eh bien maintenant c’est Barbagallo. Oui, je sais c’était l’une des découvertes du Lab des Inrocks en 2014 mais à l’époque je fouinais pas pour découvrir de tels artistes, je me contentais de mes playlists Deezer et Spotify ! Mais maintenant ça a bien changé et j’ai ainsi découvert Barbagallo.

Alors pour commencer, Barbagallo c’est Julien Barbagallo. Si sa tête chevelue vous dit quelque chose c’est normal : il est le batteur-canal historique d’Aquaserge, le collectif toulousain qui fête ses dix ans cette année (dernier album sorti chez Chambre404/Sony en 2014), mais également pour Tahiti 80,
Bertrand Burgalat, April March, Mehdi Zannad, Hyperclean… et aujourd’hui de Tame Impala, hé ouais les gars ! Mais il ne faut pas croire, la batterie n’est pas son seul amour, il joue aussi de plein d’autres instruments.

Par contre sa passion depuis toujours c’est d’écrire et enregistrer ses propres chansons. Mais ce projet « Barbagallo » où le français apparait dans ses textes est arrivé il y a 3 ans. Avec l’anglais, Julien sentait qu’il arrivait au bout de la chose, comme il me l’a précisé ‘’un travestissement’’ qu’il n’assumait plus. Ça a été un changement assez radical dans l’écriture des textes de Julien. Mais il adore car c’est une aventure passionnante, c’est neuf, tout est possible. L’aventure ne fait que commencer.

En écoutant Barbagallo vous reconnaitrez sans doute l’influence de la musique anglo-saxonne des 60’s et des 90’s. Julien c’est comme du thé : une rencontre, un livre, un film et bim ça infuse en lui pour finir par ressortir en chanson que ce soit dans la musique ou dans les textes.

Poète dans l’âme lorsque j’ai demandé à Julien s’il avait un message à faire passer à son public, il m’a tout simplement dit ‘’ Je n’ai pas de message du coup je me demande si j’ai un public. En revanche, il y a quelques mystères que j’essaie de résoudre ou au moins d’approcher de plus près et j’ai bien sûr envie de partager ça avec d’autres. Plutôt qu’un message, c’est une quête où plus on est, plus c’est beau.’’

D’ailleurs, c’est sans doute pour ça qu’il veut de regrouper des compositeurs, des musiciens, des chanteurs autour d’un projet d’adaptation de poèmes en prose de Max Rouquette, écrits en occitan. Son rêve c’est de faire sortir la langue d’oc du cliché, de faire se rencontrer l’architecture précieuse pop et le panache de la musique traditionnelle occitane. En attendant vous pourrez retrouver cette pop-folk française si douce dans le second album de Barbagallo qui sortira le 28 octobre prochain.

Comme le dit si bien les Inrock, les chansons de Barbagallo c’est « le journal intime d’un troubadour baroudeur semant ballades délicates et jeu galant, le tout en VF ! » et chez la Salopette, on aime, on adore, ça fera partie de notre bande son de l’été.

Facebook : Julien Barbagallo

Je veux voir ça demain

1

Par Canelle Conte

59 articles

"Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?"

share

random

prev

next